Le témoignage sur les ravages de la sorcellerie       

Voici un élève de Terminale redoutable mangeur d’âmes

Justifiant sa présence au centre religieux dans un village d’Afrique en côte d’Ivoire, E.M. affirme sans détours :

— « Si je suis ici, c’est parce que je fais partie d’un clan de 18 sorciers dont le chef s’appelle Pécondi. Je veux maintenant être délivré. Assez, mal en point, le jeune homme explique les raisons de son mauvais état de santé :

— « J’ai un mal au niveau de la poitrine causé par la viande humaine que je n’ai pu digérer. Il s’agit de celle d’une vieille dame, amie de ma grand-mère. »

A en croire EM, c’est l’une de ses tantes qui lui a donné la sorcellerie en 2004. C’était au cours d’une soirée organisée dans leur village natal à Progroui, dans le département de Sinfra. 

— « Voulant rentrer chez mes parents, j’ai demandé 50 F à ma tante, qui me les a donnés. C’est à partir de ce moment qu’elle m’a transmis la sorcellerie. Depuis ce temps, j’avais de fréquentes visions la nuit. Je voyais ma tante accompagnée d’autres personnes. Quelque temps après ça, j’ai tué mon grand-père, ma grand-mère, mon oncle et un jeune homme du nom de Serge, lui, c’est son propre frère qui l’a livré. J’ai ensuite déformé le visage d’une de mes cousines. » L’élève sorcier a également avoué le tort qu’il a fait à ses parents : "Pour empêcher mon père d’entreprendre quoi que ce soit, j’ai bloqué son argent et quand cela rentre dans ses mains, il ne peut rien faire avec. Quant à ma mère, j’ai empêché son atelier de couture de prospérer." Le jeune E.M. qui a établi son bilan macabre à une dizaine d’âmes mangées, a aussi expliqué que c’est parce qu’il était très brillant en classe, que sa tante l’a choisi, pour être initié à la sorcellerie. Pour lui, c’était une façon de détruire ses études, car il a toujours été premier en classe.

Revenant sur son mauvais état de santé, l’élève affirme que c’est la maladie, (paralysie), qu’il voulait donner à son père, M. Antoine G. qui s’est retournée contre lui. Quant à savoir ce que son père lui a fait pour qu’il veuille le frapper d’une aussi redoutable maladie, le fils répond qu’il ne lui a rien fait particulièrement, mais que, ce sont ses tantes et oncles qui accusent son père de trop exhiber sa fortune, car à chaque fois qu’il y a un décès au village, c’est lui qui prend les choses en main financièrement. Pour eux, c’est une façon de leur montrer qu’il a de l’argent. C’est pourquoi ils ont décidé de le ruiner financièrement et physiquement. Moi je ne voulais pas tuer mon père, mais je voulais simplement lui créer des problèmes pour qu’on le jette en prison. Mon père étant policier, je voulais faire en sorte qu’il tue quelqu’un innocemment. ” Pendant qu’il parlait, le jeune homme semble de temps en temps fixer le vide autour de lui et coupe net la conversation. Interrogé sur cette curieuse attitude, il répond :

  « Ils (les sorciers) me somment d’arrêter cette confession, d’arrêter de livrer leurs secrets sous peine de me sanctionner. Ils m’ont également demandé quel est cet endroit où je me trouve. Je leur ai répondu que c’est un centre chrétien de guérison, que je veux être délivré de la sorcellerie. Parmi ces gens, se trouvent deux de mes tantes et un oncle du village. » Edmond expliquera que ce sont ces derniers qui lui envoient de la viande humaine à Abidjan. Comment ces oncles et tantes qui vivent au village arrivent-ils à approvisionner régulièrement leur neveu à Abidjan ? C’est par avion que la viande est transportée. Il s’agit d’une peau de banane sur laquelle on, ajoute l’essence d’une plante, cela suffit pour nous faire décoller,  affirme le jeune homme. Mais comment se présente la "viande" que les deux tantes et l’oncle de la confrérie envoient par  "fret" à leur jeune neveu ?

Ce dernier affirme que leurs victimes sont souvent transformées en animal, notamment bœuf, chèvre, cochon etc... avant d’être mangés. Ma grand-mère dont la viande me donne actuellement l’indigestion, a été transformée en poulet. Il y a aussi un de mes oncles du village qui a été livré par sa propre fille qui l’a transformé en bœuf. Il est mystiquement déjà mort, mais sa mort physique n’interviendra qu’en décembre 2006. Mais n’est-il pas tout de même inconcevable, qu’un homme ou une femme apparemment bien portant soit déclaré mort mystiquement ?

Le jeune homme explique que souvent certains hommes visiblement bien portants, sont en réalité de véritables coquilles vides, car ils ont été dépouillés de tous leurs organes vitaux. Ils sont donc des morts en sursis, c’est le cas de cet oncle dont la mort a été programmée pour décembre prochain par la confrérie. Edmond expliquera aussi pourquoi les sorciers sévissent autant, pendant le mois de décembre :

— « C’est le mois où les gens économisent beaucoup d’argent pour les fêtes de fin d’année. Lorsqu’il y a donc décès, ils sont obligés de beaucoup dépenser. Depuis qu’il est arrivé au centre, Edmond qui se dit chrétien évangélique, affirme qu’il a définitivement rompu avec la sorcellerie et veut confier sa vie à Dieu, si cela pouvait le sauver. Il fait également son mea culpa :

— « Je demande pardon à tous ceux à qui j’ai fait du mal, notamment à mon oncle qui attend actuellement sa mort, aux parents du jeune, (Serge), à la fille de ma tante, je demande surtout pardon à mon père et ma mère. Selon seigneur Eugène 1er, le responsable du centre, Edmond séjournera dans son centre jusqu’à ce qu’il soit totalement délivré, mais tout dépendra de sa bonne volonté, il faut qu’il se confesse véritablement.
par Charles d’Almeida

Le suicide dans le monde

Près de 3000 personnes se suicident chaque jour dans le monde

La journée mondiale de prévention du suicide a été commémorée le 10 septembre. Un accent a été mis sur la prévention du suicide de la jeunesse jusqu’à un âge avancé. L’on estime à environ 3000, le nombre de personnes qui se suicident chaque jour dans le monde. Cette journée est l’occasion de faire un plaidoyer en faveur de la prévention du suicide dans le monde.

Il est question d’unir les engagements et les efforts pour prévenir le suicide, faire en sorte que les personnes atteintes de troubles mentaux reçoivent un traitement adéquat, assurer des soins à base communautaire et un suivi attentif après une tentative de suicide, restreindre l’accès aux moyens courants de se suicider et veiller à ce que les médias rendent compte des suicides de manière plus mesurée.
Á ce jour, le nombre de personnes mettant fin à leurs jours quel que soit leur âge est excessif. L’on compte près de 3000 suicides par jour dans le monde. Toutes les 30 secondes un suicide bouleverse l’existence des familles et d'amis. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le suicide constitue un problème de santé publique majeur, même si dans de nombreuses sociétés la coutume veut qu’on n'en parle pas ouvertement.
Les taux de suicide ont augmenté de 60 % au cours des 50 dernières années et l'accroissement a été marqué dans les pays en développement. Si les suicides signalés figurent désormais parmi les trois premières causes de décès dans le monde chez les jeunes âgés de 15 à 34 ans, la majorité des suicides concernent les adultes et les personnes âgées de 60 ans et plus.
Des efforts devraient être renforcés au niveau des pouvoirs publics, des ONG et des partenaires au développement en vue de prévenir le suicide dans le monde.

Les dégâts causés par la sorcellerie   Pourquoi le prière ?   la méditation  Recevez la bénédiction de l'eau 

Retour début de la page

Le retour à la page  Sommaire

 

 

Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce site Web. Copyright © 2004. Eglise Animiste . Concept site web : Cham Oyabi.