OISEAU MYSTÉRIEUX...  La Grippe Aviaire ???

 On connaît peu de chose de la biologie de ce petit héron (70 cm de hauteur) rare et discret, reconnaissable à son très long bec. Observé principalement en Amérique centrale et du Sud, le héron agami est décrit comme solitaire, se regroupant en petites colonies pour se reproduire.

En mai 2002, une énuipe de l'iRD1 en découvre, dans les mara s de Kôw en Guyane, une colonie de taille exceptionnelle : 900 nids. Grâce au travail d'observation réalisé, de nouvelles informations ont pu être apportées sur la biologie et l'écologie de cet oiseau2. Ainsi, durant la journée, les adultes n'effectuent aucun déplacement hors de la colonie et les poussins ne sont pas nourris.

En revanche, d'importants mouvements sont observés entre la tombée du jour et minuit. Compte tenu de leur vitesse de vol, les hérons parcouraient jusqu'à 100 km, pour rapporter la nouriture à leur couvée. Ne possédant pas une vision nocturne aussi développée que les espèces strictement noctumes, ils repéreraient leur nid au retour grâce à des échanges de signaux d'appel particulers avec leur partenaire ou leurs poussins. Comment expliquer une telle concentration ? L'avantage du milieu semble tenir à sa sûreté. La zone, rendue inaccessible par la densité de la végétation, les variations du niveau de l'eau et la présence des caïmans, est en effet située à distance des installations humaines et donc protégée d'éventuelles perturbations.

 La poursuite de ces recherches devrait permettre de recenser d'autres aires de nidification, d'engager des mesures de protection et de définir précisément le statut de cette espèce.

 Contact : Pierre Reynaud. Unité de recherche Conditions et Territoires d'Emergence des Maladies

pierre.reynaud@ird.sn

1.Pierre Reynaud travaille actuellement sur l'importance des oiseaux comme vecteurs de maladies. Pour cette étude, réalisée à partir de la plateforme de recherche élaborée pa Daniel Guiral (iRC) et installée au milieu du marais de Kaw, il a collaboré avec James A. Kushian, du Smitnsaman Environnemental Research Center, Smith- soriian institut, USA

 2. Pierre Adrien Reynaud and James A. Kuslan, Nesting of the Agami Héron, Waterbirds, 27 (3), pp. 308-311, 2004

Retour début de la page

Le retour à la page Sommaire   Cliquez Ici

  

Envoyez un courrier électronique à :  eglise.animiste@wanadoo.fr  pour toute question ou remarque concernant ce site Web. Copyright © 2004. Eglise Animiste
Concept site web : Oyabi Antoine