NIMROD

Le Personnage emblématique dans la soi-disant malédiction de Cham 

Nimrud ou Nimrod, Nemrod (en hébreu  נִמְרו du verbe maradh, qui dérive du verbe Mered, qui signifie  "se rebeller") est un personnage biblique du livre de la Genèse. Le nom de Nimrod peut signifier également  "Celui qui a vaincu le léopard", en partant de la signification de Nimr,  "léopard"  et Rad,  "dompter". 

L'ancêtre éponyme dans la bible 

Fils de Koush, lui-même premier-né de Cham  fils de Noé d'après la Bible (Genèse X, 8-10). Selon la Bible, Nimrod fut le fondateur et le roi du premier empire venu à l'existence après le déluge. Il se distingua en qualité de puissant chasseur  "devant" L'Éternel, ce qui contient une nuance péjorative.

En effet, le mot hébreu liphné, "à la face de", peut signifier "contre" ou  "en opposition avec ". Bien que, dans ce cas, certains spécialistes prêtent à la préposition hébraïque le sens favorable, « en face de », les Targoumim juifs, ainsi que les Antiquités juives de l'historien Flavius Josèphe, mais aussi le contexte du chapitre 10 de la Genèse lui-même laissent entendre que Nimrud était un puissant chasseur qui provoquait Dieu.

Nimrod aurait été aussi le fondateur de Ninive. Il appartient également au domaine légendaire arabe et persan. Selon les traditions judéo-chrétiennes, Nemrod, le  "roi-chasseur" régnant sur les descendants de Noé, eut l'idée de construire à Babel (Babylone) une tour assez haute pour que son sommet atteigne le ciel, en tout cas aussi haute que le mont Ararat (où se serait échouée l'Arche de Noé), afin que les flots ne puissent en submerger le sommet en cas de nouveau Déluge.
Nemrod mourut d'une façon des plus humiliantes. On raconte en effet qu'un moustique s'est introduit dans son nez et lui provoquait des migraines atroces. Il demandait à tous les passants de lui donner une tape sur le crâne dans l'espoir de faire tomber le moustique. C'est ainsi que celui qui se prenait pour un Dieu mourut victime de la plus faible des créatures.

Histoire 

Selon la Bible, à son commencement, le royaume de Nimrod comprenait les villes de Babel, Érek, Akkad et Kalné, toutes au pays de Shinéar. Par conséquent, ce fut probablement sous sa direction que débuta la construction de Babel et de sa tour.

Cette déduction est également en accord avec l'opinion juive traditionnelle. Josèphe écrivit : « [Nimrud] peu à peu transforme l'état de choses en une tyrannie. Il estimait que le seul moyen de détacher les hommes de la crainte de Dieu, c'était qu'ils s'en remissent toujours à sa propre puissance. Il promet de les défendre contre une seconde punition de Dieu qui veut inonder la terre : il construira une tour assez haute pour que les eaux ne puissent s'élever jusqu'à elle et il vengera même la mort de leurs pères. Le peuple était tout disposé à suivre les avis de [Nimrod], considérant l'obéissance à Dieu comme une servitude ; ils se mirent à édifier la tour [...] ; elle s'éleva plus vite qu'on eût supposé. » — Antiquités judaïques, I, 114, 115 (IV, 2, 3).

Archéologiquement parlant, la Tour de Babel a été construite au VIe siècle avant notre ère, plus de 1 000 années après l'existence de Nimrod selon la Bible. Étant un des plus anciens rois d'Assyrie, puissant chasseur, inaugurateur des guerres, il fut aussi un des premiers à regrouper les hommes en tribus et à construire des cités (Babylone et Ninive sont les plus importantes)

Déification 

Selon Alexandre Hislop, pasteur protestant du XIXe siècle, après la mort de Nimrod, les Babyloniens se sentirent poussés à l'honorer grandement en tant que fondateur, bâtisseur et premier roi de leur ville, et comme organisateur de l'Empire babylonien initial. D'après la tradition, Nimrod mourut de mort violente. Puisque le dieu Mardouk (Merodak) était tenu pour le fondateur de Babylone, Hislop a émis l'hypothèse que Mardouk représente Nimrod déifié.

Il est possible de voir en Nemrod, un personnage repris dans les Mille et une nuits, mentionné dans L'Histoire du Portefaix avec les jeunes filles, Histoire de Zobéida, la première adolescente. Cette dernière, suite à quelques mésaventures, échoue dans une cité où les personnages ont été changés en statues de pierre noire. Seul le fils du roi, converti à la religion d'Allah et de son Prophète par son éducatrice, a survécu à la punition qui a frappé la ville. En effet, ses habitants étaient des mages qui vénéraient  "le terrible Nardoun", roi des Géants rebelles à Dieu, tout comme Nemrod.

Dans l'Enfer, Dante fait de Nemrod l'un des gardiens du Puits aux Géants, se trouvant au fond du huitième cercle de l'enfer. Ce puits est le passage vers le 9e cercle et terme de l'enfer. En voyant Dante et Virgile approcher, Nemrod leur crie ces paroles mystérieuses : < Raphaél mai amèche zabi almi >, mots vraisemblablement inventés par Dante pour retranscrire le mélange des langues (arabes et hébraïques) à Babylone, Nimrod étant celui qui causa la perte du langage unique et la division des hommes.

Nimrod est un personnage majeur de la franc-maçonnerie. Dans son encyclopédie maçonnique, Albert Mackey écrit que Nimrod fut l'un des fondateurs de la franc-maçonnerie.

Malédiction de Cham   Organisation de l'église  la Forteresse de Nimrod...  Noé le patriarche Tour de babel

Retour au début de la page

Le Retour à la page  Sommaire

 



 

 

Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce Site Web.  Copyright © 2013.