CULTE DE MOMIFICATION EN ÉGYPTE ANTIQUE

Qu'est-ce que la momification ? 

La protection initiale à assurer est la conservation perpétuelle du corps, de sorte qu'il puisse continuer à vivre dans la tombe et que les principes immatériels de sa personnalité puissent trouver en lui un support permanent. Ce souci a donné naissance à la momification, dont les rites sont a la fois matériels, pour soustraire les chairs à la putréfaction, et magiques, pour faire appel aux puissances supérieures, notamment à ISIS, Nephtys et Anubis, dont l'intervention permettra au mort pour qui les rites ont été accomplis de devenir l'« OSIRIS Untel », comme elle a permis à Osiris de ressusciter et de devenir le souverain de l'empire des Morts en  l'« Occident ».

La découverte d'une momie le sarcophage en bois, d'une très grande beauté vieille de 2.300 ans
06/05/2005

    Une momie vieille de 2.300 ans et d'une beauté exceptionnelle avec un masque funéraire en or et un linceul très coloré a été mise au jour à Saqqara, près du Caire.



"Nous n'avons rien de pareil dans les musées égyptiens, notamment s'agissant de l'éclat des couleurs utilisées et du masque funéraire en or. 

Ces scènes sont les plus belles que j'aie jamais vues de ma vie sur une momie", a déclaré à la presse le secrétaire général du Conseil supérieur des antiquités égyptiennes Zahi Hawas, selon qui il pourrait s'agir de "la plus belle momie jamais découverte en Égypte".

La découverte, faite il y a deux mois, a été présentée à la presse mardi par M. Hawas.
La momie, dont l'identité n'a pas encore été établie, date de la XXXe dynastie (378 - 341 avant JC), supplantée par les Perses, qui allaient gouverner le pays pendant une quinzaine d'années avant sa conquête par Alexandre le Grand.

La finesse des traits du visage représenté sur le masque funéraire est remarquable, selon M. Hawas, qui pense que la momie appartient à un riche personnage.
Après son identification, la momie sera exposée au musée Imhotep de Saqqarah, à une vingtaine de kilomètres au sud du Caire. La momie était enfermée dans un sarcophage en bois enfoui dans le sable dans la nécropole du roi Téti Ier (roi de la VIe dynastie) à Saqqara, ensemble funéraire célèbre pour la pyramide à degrés du pharaon Djéser, construite dans la première moitié du troisième millénaire par Imhotep, le premier architecte connu de l'histoire.

Le linceul en lin et en papyrus recouvrant la momie de la tête aux pieds, porte des scènes montrant le dieu de la mort Anubis préparant le corps tandis que les dieux Osiris, Horus et ses quatre enfants à tête de faucons, sont assis devant la table des offrandes.

La déesse de la vérité et de la justice MAAT figure à leur côté les ailes déployées.
Des scènes de l'au-delà telle que se le représentaient les anciens Egyptiens sont également peintes sur le linceul dans plusieurs couleurs éclatantes, avec une dominante bleue.

Deux fausses portes ont été par ailleurs découvertes dans cette zone, en même temps que la momie. Selon les croyances de l'époque, ces fausses portes servaient aux âmes des défunts à quitter leurs tombes.

L'une de ces deux portes taillées dans le calcaire, appartenait à l'inspecteur des offrandes et l'autre à un grand juge.

Une momie datant de la XXVIe dynastie, dans un état de conservation aussi bon, avait été découverte en février par une équipe d'archéologues australiens dans la même zone de fouilles.

D'après l'AFP

La malédiction des pharaons...

Retour début de la page

Le retour à la page  Sommaire


 

Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce site Web. Copyright © 2004. Eglise Animiste . Concept site web : Cham Oyabi.