Accueil Contactez-nous Sommaire Recherche 

 

Eglise Animiste de la Première Alliance Cosmique avec OSIRIS

Le Jeûne à Notre Époque

 
La générosité et des Bonnes actions Pendant le Mois du jeûne. Ainsi, Jeûner est une pratique fort répandue dans la sphère du vivant: de nombreuses plantes peuvent se priver d'eau pendant une partie du cycle végétatif ; les ours et bien d'autres animaux hibernent ; les fauves et certains reptiles ne se nourrissent qu'une fois par semaine. Chez les humains, le jeûne permet de reposer les fonctions vitales. L'épreuve passagère de la faim oblige aussi à prendre mieux conscience de son corps, à aiguiser sa capacité à le maîtriser, à s'évader dans la méditation sur la transcendance et le sacré. C'est pourquoi toutes les religions recommandent aux croyants de s'y soumettre de temps à autre volontairement.

 Dans la  Religion Animiste, le jeûne précède souvent les grands rituels initiatiques  ainsi, la pratique de culte des ancêtres. Le croyant se repend de ses péchés, il se souvient de vivants et de ses Esprits Cosmiques dans la sphère des immortels. Toutes les règles monastiques imposent ou recommandent de sauter des repas, de s'abstenir de certaines nourritures et boissons à divers moments. C'est ainsi que le dalaï-lama ne mange pas le soir. Certains mystiques, telles Marthe Robin ou Thérèse Neumann, ont jeûné pendant des années. Les trois grandes familles monothéistes conservent un attachement variable au jeûne. Chez les juifs, il est : pratiqué le jour de Yom Kippour ou du Grand Pardon au cours duquel on se repend de ses péchés, on se souvient de ses défunts, on donne de l'argent aux pauvres. On prend un dernier repas la veille, dans l'après-midi. Celui-ci est peu salé et peu épicé, afin qu'il ne provoque pas la soif : bouillon de poule aux boulettes ou ravioli de poulet, dits kreplech, chez les ashkénazes, la pâte symbolisant la bonté qui doit recouvrir toutes les actions de Yom Kippour. La rupture du jeûne intervient lorsque trois étoiles sont apparues dans le ciel, le jour suivant. C'est alors fête et l'on réchauffe des plats préparés la veille : harengs hachés et poulet farci chez les ashkénazes, soupe de légumes, spécialités au fromage, couscous et poulet chez les séfarades, pâtisseries de toutes sortes chez tous...Au Moyen Age, les chrétiens ne faisaient qu'un repas sans viande par jour pendant les quarante jours du carême. Depuis le concile Vatican II, les catholiques ont presque totalement abandonné le jeûne, rejoignant ainsi le choix des protestants. Ils sont censés le pratiquer le mercredi des Cendres et le vendredi Saint. Encore s'agir-il d'une pratique légère puisqu'elle autorise un repas et une collation, tous deux sans viande, mais avec poisson, œufs ou laitages. Quant au jeûne préalable à la communion, il est passé d'une nuit à trois heures et n'est presque plus respecté. De plus, l'eau ne rompt pas le jeûne. C'est l'islam qui, de loin, maintient le mieux la pratique spirituelle du jeûne pendant la trentaine de jours du ramadan. Consommation de nourriture avant le début du jeûn. Il est recommandé de prendre un repas léger (souhoor) avant le commencement du jeûne. Le jeûne commence au point du jour et finit au coucher du soleil (maghreb).  Du lever au coucher du soleil, on ne doit pas manger, ni boire, ni fumer, ni avoir de relations sexuelles, ni médire.

Dans la  Religion Animiste, le jeûne précède souvent les grands rituels initiatiques  ainsi, la pratique de culte des ancêtres. Le croyant se repend de ses péchés, il se souvient de vivants et de ses Esprits Cosmiques dans la sphère des immortels. Toutes les règles monastiques imposent ou recommandent de sauter des repas, de s'abstenir de certaines nourritures et boissons à divers moments. C'est ainsi que le dalaï-lama ne mange pas le soir. Certains mystiques, telles Marthe Robin ou Thérèse Neumann, ont jeûné pendant des années. Les trois grandes familles monothéistes conservent un attachement variable au jeûne. Chez les juifs, il est : pratiqué le jour de Yom Kippour ou du Grand Pardon au cours duquel on se repend de ses péchés, on se souvient de ses défunts, on donne de l'argent aux pauvres. On prend un dernier repas la veille, dans l'après-midi. Celui-ci est peu salé et peu épicé, afin qu'il ne provoque pas la soif : bouillon de poule aux boulettes ou ravioli de poulet, dits kreplech, chez les ashkénazes, la pâte symbolisant la bonté qui doit recouvrir toutes les actions de Yom Kippour. La rupture du jeûne intervient lorsque trois étoiles sont apparues dans le ciel, le jour suivant. C'est alors fête et l'on réchauffe des plats préparés la veille : harengs hachés et poulet farci chez les ashkénazes, soupe de légumes, spécialités au fromage, couscous et poulet chez les séfarades, pâtisseries de toutes sortes chez tous...Au Moyen Age, les chrétiens ne faisaient qu'un repas sans viande par jour pendant les quarante jours du carême. Depuis le concile Vatican II, les catholiques ont presque totalement abandonné le jeûne, rejoignant ainsi le choix des protestants. Ils sont censés le pratiquer le mercredi des Cendres et le vendredi Saint. Encore s'agir-il d'une pratique légère puisqu'elle autorise un repas et une collation, tous deux sans viande, mais avec poisson, œufs ou laitages. Quant au jeûne préalable à la communion, il est passé d'une nuit à trois heures et n'est presque plus respecté. De plus, l'eau ne rompt pas le jeûne. C'est l'islam qui, de loin, maintient le mieux la pratique spirituelle du jeûne pendant la trentaine de jours du ramadan. Consommation de nourriture avant le début du jeûn. Il est recommandé de prendre un repas léger (souhoor) avant le commencement du jeûne. Le jeûne commence au point du jour et finit au coucher du soleil (maghreb).  Du lever au coucher du soleil, on ne doit pas manger, ni boire, ni fumer, ni avoir de relations sexuelles, ni médire.

La Rupture du Jeûne

La rupture du jeûne est un moment attendu, surtout lorsqu'il fait chaud. On consomme une soupe épaisse aux légumes frais et secs, dite harira en Afrique du nord. Des plats de fête sont servis à la mi-ramadan et le jour final, dit de l’Aïd el-Seghir. 
L
e jeûne est cassé au coucher du soleil et c'est appelé en iftar. C'est un temps de bonheur et le rafraîchissement après l'épreuve des tourments de faim et la soif. Il est d'habitude de casser avec des dates et dans beaucoup de cultures un potage léger avec du pain ou de petits entremets. La rupture du Jeûne est suivie immédiatement par la prière obligatoire du soir. Dans beaucoup de parties du monde, y compris aux EU, la rupture du jeûne est observée en congrégation dans les mosquées et les maisons.

La Nuit du Pouvoir

C'est pendant les dix dernières nuits de Ramadan que la Nuit du Pouvoir arrive. Selon le consensus de beaucoup de savants il est le plus probable que la Nuit du Pouvoir soit une nuit impaire comme 21e, 23ème, 25ème ou le 27ème.   La méditation  Dieu Moral Humanisé  La résurrection de croyances animiste  La philosophie primaire

Retour début de la page

Le retour à la page  Sommaire