Accueil Contactez-nous Sommaire Recherche 

 

Eglise Animiste de la Première Alliance Cosmique avec OSIRIS

 

 

POULETS DE LA DISCORDE ENTRE NORD / SUD  

 

Les exportations européennes de découpes de volaille congelée à bas prix vers les pays ACP concernent, au Sud, les éleveurs, qui souffrent de cette concurrence déloyale, et les consommateurs de ces produits de mauvaise qualité, voire dangereux pour leur santé. Au Nord, elles soulèvent des questions d'éthique quant au droit des pays du Sud à la souveraineté alimentaire et à la protection de leurs marchés agricoles. Pour comprendre globalement l'aspect économique de ce problème aux deux bouts de la chaîne; En Europe et en Afrique, le dossier de Dynamiques paysannes (voir Spore 111) publié par SOS Faim, une ONG belge, constitue la meilleure entrée en matière. Ce numéro intitulé Les filières avicoles africaines face aux importations de poulets congelés expose le contexte international et la situation au Cameroun, au Sénégal et au Togo.

Particulièrement intéressante est l'analyse des réactions et alternatives possibles qui s'offrent aux responsables politiques du Sud pour freiner ces coûteuses importations.

La version imprimée de ce document de huit pages, accessible sur Internet en anglais et en français, peut être demandée à SOS Faim. Une solide bibliographie permet d'aller plus loin. Pour rentrer dans le vif du sujet, il faut ensuite se rendre au Cameroun, pays où l'analyse du phénomène a été la plus poussée. Sur la page d'accueil du site de l'Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (ACDIC), les dernières nouvelles constituent une sorte de veille sur le dossier poulet au Cameroun mais aussi en Afrique de l'Ouest et du Centre. Les 168 pages de l'étude réalisée par l'ACDIC et le Service d'appui aux initiatives locales de développement (SAILD), intitulée Importation massive et incontrôlée des poulets congelés en Afrique : le cas du Cameroun, peuvent être téléchargées. Il en va de même du livre blanc Poulets "congelés" : danger de mort, plus succinct (24 pages) et destiné à alerter l'opinion.

Également en ligne, le texte de la déclaration finale du séminaire international de Yaoundé sur ces importations. Aux Bahamas, l'association caraïbe avicole (CPA) s'insurge contre les importations américaines qui menacent le secteur avicole, vital dans la Communauté des Caraïbes (CARICOM). Au sein de l'Union européenne, une campagne de pétitions a été lancée pour susciter un débat dans l'opinion sur les exportations de « congelés ». Début 2005, les ONG européennes impliquées dans la campagne « Exportations de poulets : l'Europe plume l'Afrique » iront remettre toutes les signatures aux responsables européens de la Commission et du Parlement. La pétition peut être signée en ligne sur le site de l'ONG belge SOS Faim. Plusieurs sites français participent à cette campagne, notamment Agir Ici, le Comité catholique contre la faim (CCFD) et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI).

Arachides deux fois plus productives. D'après des chercheurs de l'Institut international de recherche sur les cultures en milieu semi-aride (ICRISAT) travaillant au Mali, les agriculteurs de ce pays cultiveront d'ici cinq ans de nouvelles variétés d'arachides. Résistantes aux maladies, elles sont le résultat de dix ans de recherches et produisent plus de 1,5 tonnes par hectare, soit 50 % de plus que les arachides locales. Dans les conditions expérimentales, certains exploitants arrivent même à produire quatre tonnes par hectare. Site Web : www.icrisat.org

La Tanzanie se débarrasse de ses déchets.  Le Conseil national de gestion de l'environnement (NEMC) et la FAO ont signé un accord pour un montant de 10 millions de dollars US pour subvenir à l'emballage, au transport et à la destruction de produits chimiques agricoles obsolètes et de déchets vétérinaires. La Banque mondiale participe au financement de ce projet. 

Les stocks destinés à la destruction sont des fertilisants et des pesticides, comprenant d'importantes quantités de produits organochlorés (DDT) et organophosphorés très toxiques. Ils font partie des déchets qui s'accumulent en Tanzanie, créant une situation aggravée par un emballage déficient, de mauvaises conditions de stockage et des importations excessives.

Les eaux usées pour arroser. L'utilisation des eaux usées traitées pour l'arrosage des légumes permettrait d'augmenter les rendements des cultures. 

Selon les essais menés à Dakar par le Relais pour le développement urbain participé (RUP) de l'ONG Environnement et développement du tiers-monde (Enda Tiers-Monde), leur utilisation permet d'atteindre des rendements supérieurs à ceux obtenus avec l'eau du robinet ou des engrais. Les eaux sont épurées dans des lagunes au moyen de laitues d'eau (P/sft'a strar/ores), qui favorisent la croissance de micro-organismes se nourrissant des matières organiques présentes dans l'eau. Les recherches continuent pour mettre au point les procédés et valoriser les sous-produits du traitement comme les salades qui, une fois sèches, pourraient servir de fourrage hautement protéine pour le bétail.

La mousson africaine   insalubrité et misère  Criquets pèlerins

Retour début de la page

Le retour à la page  Sommaire

 

  

 


 

 

Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce Site Web.  Copyright © 2013.