YEMAYA - DÉESSE AFRICAINE DE LA MER  

Nous présentons aux internautes de l'église de notre temps une des Déesses les plus puissantes trouvées dans les nombreuses traditions afro-caraïbes. La Déesse de la mer Yemaya ou Ymoja comme la connaissent les Yorubas de l'Afrique occidentale. Elle est la Mère de la Rivière Ogun et a été aussi mentionnée comme "la Mère des Eaux". C'est parce que l'on dit qu'elle donne naissance aux eaux du monde, que de nouvelles sources apparaîtraient chaque fois qu'elle s'est tournée dans son sommeil, et que sources et rivières jailliraient partout où elle a marché.

YEMAYA figure dans la liste des divinités du Panthéon de l’église Animiste de notre Temps. Ensemble avec Oshun et Oya (les gardiens de la Rivière Niger), Yemaya passe pour être "suprême dans les arts de châtiment mystique" et a protégé ses adeptes "contre tout le mal".
Yemaya est une Déesse charitable à qui les femmes ont fait appel pour les aider pendant l'accouchement, c'est la Déesse que l'on prie pour la fertilité, particulièrement les femmes qui ont des difficultés à concevoir. Selon la légende, elle donna naissance à 14 des Dieux et des Déesses Yorubas (aussi mentionné comme "orishas") après avoir été violée par son propre fils..

Après cette épreuve, Yemaya jette une malédiction sur lui, causant sa mort. Cependant, quand c'est arrivé, la Déesse a voulu mourir aussi et est allée sur une montagne. A sa mort, la libération de ses eaux utérines a causé une grande inondation qui, à son tour, a créé les océans et de son utérus, 14 orishas sont nés.
Quand les Yorubas ont été asservis, leur Déesse est partie avec eux, les supportant dans la vie même aux temps les plus sombres, dans le nouveau monde. Quand ses fidèles ont été emmenés en Amérique, Ymoja est devenue Yemaya, "la Mère de l'Océan", car c'était la première fois que ses fidèles entraient en contact avec l'océan. Comme on n'a pas permis aux Yorubas de pratiquer leurs croyances en ce nouveau monde, ils ont fusionné leurs déités avec les images de saints Catholiques et ont par la suite créé un certain nombre de nouvelles religions

— Santeria à Cuba, Vaudou à Haïti, Macumba et Cadomble au Brésil. Dans toutes ces religions différentes, Yemaya est toujours révérée comme une déité puissante.
Dans la Macumba brésilienne, on la connaît comme Imanje, la Déesse Océanique de la Lune. 

À Cuba, il y a beaucoup de variantes à son nom - tandis qu'Yemaya Ataramagwa était la Reine des richesse de la Mer, elle était aussi Yemaya Achabba la sévère, Yemaya Oqqutte la violente et Yemaya Olokun la troublante, que l'on pourrait seulement voir dans des rêves. 

À  Haïti, on connaît la Déesse comme Agwe et comme Balianne à La Nouvelle Orléans. Étant une Déesse de la Mer, Yemaya est souvent dépeinte comme une belle sirène, portant sept jupes bleues et blanches. La coquille de cauri est son symbole sacré et ses édifices religieux sont les bords de mer ou de grandes rivières qui coulent vers la mer.

Au Brésil, où elle est mentionnée comme " Notre Dame de la l'Immaculée Conception ", les foules se réunissent toujours aujourd'hui sur la plage de Bahia pour célébrer Candalaria, une cérémonie dans lequel les offrandes de savon, de parfum et de bijoux sont jetées dans la mer en l'honneur d'Yemaya. Les lettres de doléances à la Déesse y sont jetées aussi. Les gens attendent pour voir si leurs offres sont acceptées par la Déesse ou leur sont rendues par les vagues. On croit que la Déesse enlèverait les ennuis de ses disciples avec ses eaux, les eaux de l'utérus de la création et des rêves.
Les couleurs attribuées à YEMAYA sont : bleu, argent et blanc. Ses symboles sont les six - l'étoile, une coquille ouverte, la Lune et les cours d'eau. Ses pierres sont les turquoises (et d'autres cristaux bleu clair), la perle, le nacre et le corail. Le lis de truite et la lavande de mer sont ses fleurs, tandis que le santal, le thé, le lilas sont ses parfums. 

Prière à  la Déesse Yemanja  

O Mère des Eaux!
Grande est ta puissance, ta force et ta lumière...
Laisse ta grandeur être la plus belle richesse que tu me donnes...
Entouré par les douces mélodies venant du plus profond de toi...

Comment honorer de la Déesse YEMAYA ?

Une offrande consacré à YEMAYA devrait consister en cadeaux à l'océan, comme du bois flotté, des coquilles (en particulier les coquilles de cauri), l'algue même séchée. Des images de vie maritime comme des dauphins, des coquillages et l'étoile de mer, peuvent aussi être inclues. Des fleurs bleues et blanches peuvent être ajoutées, aussi bien que des cristaux, des pierres et les colliers de perles à ses couleurs. Vous pouvez vouloir laisser des demandes à YEMAYA la prochaine fois vous êtes au bord de la mer. Les doléances peuvent être écrites sur de petites pièces de papier qui sont alors placées dans des coquillages. Laissez ces coquillages, et-ou d'autres offres comme le melon, à marée basse, au-dessous de la marque de marée haute. La marée les emportera vers YEMAYA. Vous pouvez aussi utiliser l'invocation suivante ou quelque chose de semblable :

Ymoja de la Grande Rivière
Yemaya de la Grande Mer
Ma belle dame des eaux
Entends-tu mon appel
Yemaya rend ma vie fructueuse
Yemaya exauce mes désirs
Dame des Océans Magnifiques
Entends mon appel !

Hommage à Kimpa  La Prophétesse Kimpa Vita  Déesse animiste  Le culte d'Isis

Retour début de la page

Le retour à la page  Sommaire  

 

 


Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce Site Web.  Copyright © 2013.