LE RITE DU  PAIN/VIN  SYMBOLE DU CORPS D'OSIRIS

Retour Aux Idées Religieuses d'Osiris, dans la Lumière Astrale, de Troisième Millénaire


Le Mystère de Corps d'Osiris. Le Ressuscité !  C’est le moment où, par l’intermédiaire du prêtre, Osiris est sensé s’incarner dans le pain et dans le vin, qui vont respectivement correspondre à son corps et à son sang. Pourquoi, comment ? C’est un Mystère divin nous disent les prêtres ! Par la suite, lors de la célébration, les fidèles vont alors recevoir, le corps d'Osiris. Car en mangeant la divinité ils se fortifient et s’assurent la vie éternelle tout comme Osiris. A l’origine, les hommes considéraient que Dieu (Neter) et les siens (Neterou) prenaient un repas rituel qui se différenciait des offrandes que leurs déposaient régulièrement les fidèles dans les temples par dévotion.

Pharaon, qui était censé être le "Sa Ra", c’est à dire le "fils de Dieu" sur terre, devait, après tout un rituel de purification, prendre part à ce repas spécial avec le divin, à travers une cérémonie religieuse. Le repas de nature variée (fruits, viandes, boissons) était d’abord purifié (eau, encens...) par des prêtres initiés. Par la suite, le roi prenait part au festin divin dans un lieu sacré du temple, c’est à dire qu’il se laissait pénétrer par l’essence divine de Dieu et de ses Neterou et devenait à son tour un immortel, c’est à dire un Osiris, toujours vivant.

Par la suite vers le Moyen Empire, ce repas initiateur fut remplacé par un simple pain/gâteau, nommé "Tehnen" à un certain niveau d’initiation et "Mesi" pour les fidèles. Celui-ci représentait symboliquement le corps d’Osiris. Rompre le pain/gâteau correspondait au fait de libérer la puissance d’Osiris qui permettait à l’initié d’effectuer le passage de la vie, vers la vie éternelle. D’où le fait que ce rituel était particulièrement accompli pour les défunts ou futurs défunts.

Á ce moment, j’ai rencontré le généreux Dieu d'OSIRIS, il précède le Dieu de la Bible, et le Dieu de Spinoza. L'Ère Nouvelle Commence. (Cham)

Qui est Osiris ? Le ressuscité ! De son vrai nom "Wosiré", "Celui qui veille sur le trône divin", Osiris était pour les Africains anciens, un envoyé de Dieu dont la mission fut de révéler aux hommes les us et coutumes de la vie sédentaire (agriculture) et l’existence du divin.

Dans les textes sacrés des pyramides, il est à juste titre appelé "Wn Nefer" à savoir "l’être divin perpétuellement bon".

Il est celui qui détient les "secrets de la germination éternelle du corps de Geb" (Geb symbolisant la terre) et qui a introduit parmi les hommes la loi divine de Râ (Dieu) qui régit l’univers entier : Maat (la vérité-justice). Il est donc aussi appelé "Neb Maat", à savoir, le "Seigneur de la vérité et de la justice".

Osiris symbolise donc la justice et l’amour du divin. Répondant à l’appel divin de parcourir la terre habitée avec divers spécialistes (agriculteurs, architectes, musiciens, prêtres, etc...) pour enseigner à l’humanité les us et attitudes humaines ainsi que les rituels religieux, il eut une renommée internationale selon les dires même des Grecs anciens (ex. Diodore de Sicile).

Par essence, le corps d’Osiris était associé à ce gâteau/pain pour les raisons suivantes. Tué par le mal (Seth), il ressuscita d’entre les morts grâce à l’action de Dieu invoquée pieusement par sa femme Isis (Oui, cette expérience divine, Osiris l’avait déjà vécu 3000 ans avant Jésus). Il descendit par la suite dans la "Douat" (monde souterrain) pour y juger les âmes des défunts désireux de rejoindre Dieu dans son paradis divin (Sekhet Arou). Mais son image resta fortement associé aux fruits de la terre (blé, céréales, orges...) et à leur transformation en nourriture (pain, gâteau). L’esprit d’Osiris résidait ainsi pour les anciens dans le blé. Le "pain/gâteau" dit "Mesi" symbolise donc Osiris et le rompre en plusieurs morceaux représente symboliquement sa passion, son dépècement par Seth (après avoir tué Osiris, Seth l’avait aussi dépecé en plusieurs morceaux). On libère ainsi l’esprit d’Osiris qui par cet acte qui devient une lumière céleste, solaire, spirituelle et divine. Vous l’avez compris, les morceaux sont donc donnés aux fidèles.

Cette action est un symbole pour eux car en mangeant la divinité ils se fortifient et s’assurent la vie éternelle tout comme Osiris. Ainsi, dans un hymne des Textes sacrés des pyramides (formule 273-274, n° 397), il est dit à propos d’Osiris : "Tu es le père et la mère des hommes, ils vivent de ton souffle, ils mangent la chair de ton corps".

A l’origine, dans le rite sacré associé à la rupture du corps d’Osiris vivant symbolisé par le "gain/pain", il n’est pas fait directement mention du vin mais plutôt de l’eau (noun) comme symbole de la renaissance spirituelle des fidèles (baptême). Cependant, le vin (autre savoir légué aux hommes par Osiris) existait bel et bien en Égypte et on va le retrouver. Le vin utilisé lors de la communion chrétienne est rouge et doux. Il symbolise le sang du Christ. Mais dans un rite lié à la protection divine de l’Égypte contre les assauts de Seth, pharaon boit du vin coupé d’eau.

Cet acte symbolisait celui accompli par le fils d’Osiris, à savoir Horus qui avait prit la succession royale de son père sur terre. Vainqueur des ennemis de l’Égypte, Horus avait bu un peu de leur sang et par là même, maîtrisé leur force et leur puissance mystique (Cf. Mythe d’Horus, Naville). Souhaitant parfaire leur rite sacré, les prêtres égyptiens vont donc compléter le rite du pain, symbole du corps d’Osiris vivant, par celui du vin/eau, symbole du sang d’Osiris. Les fidèles s’approprient ainsi la divinité et s’assure la vie éternelle : "Le pain et la boisson de communion symbolisent ainsi, dès le IIIème millénaire avant J. C. l’essence divine nécessaire pour les Dieux et les hommes. Celui qui reçoit les deux espèces vivra les deux vies ; il s’identifiera à Dieu dans la vie éternelle", dit Assiouty.

Le seigneur Osiris nous a montré ce qu'est un ÊTRE LIBRE. 

Son exemple est le phare dans la brume, et le chemin qui reste à parcourir est encore long, mais sa Lumière nous guide. (Cham)

 

Eglise Animiste de Rite Sacré de l'Égypte Antique   Eucharistie dans le Rituel Animiste   La légende d'Osiris   l'œil d'Horus

Retour début de la page

Le retour à la page  Sommaire

 

 


Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce Site Web.  Copyright © 2013.