Animisme - Éducation - Écologie

Protégeons la Nature  

  

Culture Animiste De Notre Temps. A l’image de notre Dieu Amon-Râ. L’Unique à la fois Multiple. Et son divin prophète Osiris le premier envoyé de Dieu pour apporter l’éducation à l’humanité. Et louons notre patriarche Noé, l’ancêtre de l’humanité.

L'homme, la Femme animiste est une partie totale de la Nature. Comme  les Rochers, les Animaux, les Plantes, les Éléments et les Étoiles constituent la fratrie. En somme la famille ! Les autres humains sont nos sœurs et nos frères, quels que soient leurs races, couleurs, genres, orientations sexuelles, âges, nationalités, religions, trains de vie... La planète terre est notre maison. On cherche à vivre dans l'harmonie avec les autres, les traitant avec amour et respect.

Nous sommes probablement parvenues à ces préoccupations communes parce que nos expériences, nos perceptions et les analyses que nous avons formulées, sont nées de la participation à de divers mouvements écologistes. Ces dernières années, nous avons été confrontées de plus en plus aux mêmes questions fondamentales concernant la survie et la préservation de la vie sur cette planète, non seulement celle des exploités, des enfants et de l’humanité en général mais aussi de la vaste diversité de la faune et de la flore. En analysant les causes qui ont conduit aux tendances destructrices qui menacent la planète nous avons pris conscience  tout à fait indépendamment de ce que nous appelons le système mondial du capitalisme sauvage et exploiteur.

Comme animistes, nous ne pouvions cependant ignorer le fait que les processus de « modernisation », de « développement » et le « progrès » étaient responsables de la dégradation du monde naturel. Nous avons vu que l’impact de désastres et de détériorations écologiques frappait plus durement le Nord maintenant le Sud.

Culture de l’Écologie. On doit être en harmonise avec les quatre éléments de la nature, la Terre, l'Air, le Feu, l'Eau et le cinquième élément l'Esprit, qui est la force spirituelle qui les relie tous. Nous  voyons ces éléments dans la nature, la Terre dans le sol et les rochers ; l'air dans les vents et l'atmosphère ; le Feu dans l'éclair, le feu et électricité ; l'eau dans les cascades, les fleuves, les océans, les pluies et toutes les formes liquides de la planète ; l'Esprit comme l'Unité divine. On voit aussi ces Éléments comme des aspects de Soi..

Aujourd'hui, on entend le cri de notre Mère la Terre qui est bouleversée par le tort qui est fait à l'environnement par l'humanité. On est consterné par la pollution de l'air, de la terre, des eaux et par le jeu de la domination que jouent les nations avec le feu des missiles nucléaires et autres armes de destruction massive. On en aussi concerné par la pollution spirituelle de la planète, l'égoïsme, la haine, la cupidité ainsi que le pouvoir, la dépendance, la violence et le désespoir. On sait qu’on peut aider la Planète à atteindre un plus grand équilibre en cherchant l'harmonie dans la vie propre, en étant un catalyseur pour restaurer l'équilibre dans les vies d'autres individus et en travaillant pour un meilleur environnement.

Cultiver les jeunes esprits. La terre peut être un formidable outil éducatif pour la nouvelle génération. Les jardins d'écoles sont une porte d'entrée prometteuse pour intéresser les jeunes à l'agriculture, leur donner les moyens de se nourrir, assurer la sécurité alimentaire future des ménages et endiguer l'exode rural.

La terre comme outil d'apprentissage à l'école de Sligoville en Jamaïque, on y croit fermement. La plupart des enseignants se considèrent comme des jardiniers expérimentés. Chaque classe gère sa parcelle, cultive des herbes et des légumes bio, élève des poulets, des lapins et des chèvres. Une partie de la nourriture est servie à la cantine le reste est vendu à la communauté ou donné aux enfants pour la maison. À Macuata, dans les îles Fidji, les enfants de l'école primaire de Lutukina font pousser des légumes bio (choux, laitues, radis, aubergines, carottes, haricots verts et tomates) qu'ils consomment le midi.
L’éducation par le jardinage (EPJ) est un concept de plus en plus populaire à travers le monde pour promouvoir ce que les formateurs nomment l'éducation écologique. Dans les pays industrialisés, le potager éducatif cherche à développer la conscience environnementale des enfants, tandis que, dans les pays en développement, il a en général un objectif plus pratique doter les jeunes de compétences en agriculture durable et, dans le meilleur des cas, leur apprendre à transformer leurs produits, à les vendre et à en tirer profit.

Les jardins d'écoles et les potagers éducatifs ont eu longtemps mauvaise presse. Ces initiatives répandues avant l'indépendance souffrent encore de connotations coloniales négatives. Souvent, elles s'apparentaient plus à des formes à peine masquées de travail forcé et de paternalisme disciplinaire qu'à un apprentissage offert aux enfants.

Protégeons la Nature. Le règne végétal émerge la notion de nature (ce mot vient de « naître ») : la terre est mère puisqu’elle fait sortir la végétation, les plantes qui sèment leur semence à tout vent et celles qui l’abritent dans un fruit.

Promotion d'une utilisation durable des terres et préservation de la biodiversité

Les collectivités ont fait front pendant des millénaires à des phénomènes de crue et de sécheresse extrêmes grâce à un partage coopératif des ressources naturelles et la culture d'espèces indigènes robustes et capables de survivre à une gamme de conditions défavorables. La connaissance et l'utilisation d'espèces végétales variées - plantées ou fourragées - pourraient être cruciales pour la survie face à l'étendue des extrêmes climatiques

La terre est notre mère  Calendrier de célébration et prière

Retour début de la page

Le retour à la page Sommaire

 

Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce site Web. Copyright © 2004. Eglise Animiste . Concept site web : Cham Oyabi.