Internaute, Frère et Sœur du cœur, Bonjour,

L'adultère Virtuel Cause Réelle de Divorce ?

C:\Users\Oyabi\Videos\animiste.mp4

Voir Vidéo

Une cause de divorce inattendue, inexplicable a priori. Mais voilà… est-ce que flirter avec un avatar sur Internet, c'est tromper son conjoint ? Et pourtant, la bigamie sur le Web est la cause de plus en plus de séparations. Sur le site web, une bonne partie de la dizaine de millions de célibataires du monde surfe sans vergogne à la recherche de l'âme sœur ou de personnes à qui confier ses peines de cœur. Julienne, 30 ans :

  « Mon mec passe ses soirées sur le Web avec une espèce de nymphomane et ça fait un moment. Je ne sais pas quoi faire... » Réponse de Fofana:

  « Il est en train de te tromper, faut le larguer! » Réaction de Julienne :

  « Oui mais c'est juste un avatar... » Fofana :

— « T'es vraiment trop stupide ! »

Explication de texte :

— Le «mec» de Julienne, s'est inscrit sur un site web de rencontre nouvelle génération où on se crée un avatar. C'est un personnage, qu'on se dessine sur mesure et qui vous obéit au doigt et à l’œil. Comme dans un dessin animé qui se déroule sur votre écran d'ordinateur, il peut se promener, aller au bar rencontrer d'autres avatars, discuter avec eux en savoir plus eux, et beaucoup plus si affinité. Il a même des mariages entre avatars... D'où le concept de bigamie virtuelle, chose courante de nos jours. Je n’ai d’ailleurs pas du tout compris le mécanisme juridique.

Question : quand c'est l'avatar de Monsieur qui couche avec une autre femme, est-ce que
Madame est réellement trompée ? Les avis sont partagés. Pour certains psychologues, on ne serait jamais que dans le registre du fantasme. Pour d’autres sans doute, l’adultère est bel et bien consommé.

 Motif de séparation ?

Mais de plus en plus de couples en font un motif de séparation. Ainsi, en novembre dernier, une jeune femme britannique a engagé une procédure de divorce contre son mari, après avoir surpris son avatar d'époux en pleine action sur SecondLife.

La bigamie virtuelle.

C’est un vrai serpent de mer, explique un expert en la matière. Célibat et amours sur le site Web. Il ajoute:

— «On assiste à une recrudescence des actions en divorce fondées sur cette infidélité virtuelle, mais on ne voit pas pour autant de jurisprudence se dessiner.» Oui… j’espère que cela se dessine rapidement car, beaucoup de jeunes gens se posent la question de ce qu’il faut faire pour comprendre et agir en conséquence.

Fantasme ou faute ?

Il n’est pas gagné en justice, car l'adultère sur Internet n'est pas matériellement consommé. Et en plus, en France, l'adultère n'est plus considéré comme une faute pénale depuis 1975. Et selon le code civil, pour que l'infidélité d'un des conjoints conduise au divorce, elle doit être :

«Une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage et rendant intolérable le maintien de la vie commune.» Du coup en respire !

Et si Benoît XVI n'aimait pas les Noirs descendants de Cham ?  Calendrier de célébrations et Prières

J'attends vos vives réactions. 

 CHAM

Cham Animiste

L'Église animiste de France. 

  Retour début de la page

  Le Retour à la page  Sommaire

 

Envoyez un courrier électronique à  eglise.animiste@wanadoo.fr  Pour toute question ou remarque concernant ce Site Web.  Copyright © 2017.  Conception du site  web : Antoine Oyabi.